Ils sont venus, Ils sont tous les trois la, notre fille Natacha, Rudy et la petite Rebecca.
Nous les acceuillons d abord a Castries, sur l ile de St Lucie, a Vigie Cove, tout pres de l aeroport, l avion d Air Caraibes qui vient de La Martinique, a atterri.

1

Ils sont dans l'avion

      Ils tardent a franchir l unique porte de l aeroport qui nous est interdite a nous, parents impatients de les serrer contre notre coeur. Enfin, les voila, un grand sourire aux levres, le bebe dans les bras, les voila pour 15 jours avec nous.

Photo_633

Retrouvailles

Il fait beau enfin sur l ile.

3

Horizon bleu

 Le vent furieux s est calme et les nuages charges de pluie se sont dissipes.

4_Bleu_le_ciel

Bleu, le ciel.

    Nous pouvons donc commencer les vacances par un bon caipirinia dans le cockpit, de quoi les mettre dans l ambiance;

5

Premiers caipirinhias

  Ils sont bien fatigues par la vie stressante de l Europe. Seule la petite tient le coup malgre le decalage horaire et il faudra quelques jours pour observer chez eux ce laisser-aller qui est la marque des Tropiques.
Ce matin, avant leur arrivee, nous avons achete au marche, un super thon qui va nous faire trois jours.

6

Hervé choisit son poisson

     Ev s affaire pour preparer des steaks de thon a la Japonaise avec un bon plat de riz pendant qu Herve sert le caipirinhia.

Ev_en_cuisin

Ev, en cuisine

Premiers échanges, premiers rires,  premiers apartés, que d'émotions !

1er_apart_

Premier aparté

    Nous avons prepare un petit programme de navigation et de visites et pour commencer une visite de l ile cote au vent en maxi-bus affrete rien que pour nous. Le chauffeur doit venir nous prendre devant l hotel Seraphine le dimanche matin a 9h. Les chauffeurs de maxi-bus sont de véritables requins ici à Castries. Ils pistent à longueur de journée les touristes qui débarquent des grands transatlantiques qui font escale à Castries et leur proposent la visite de l'île pour des prix faramineux.

P3030010

 Port de Castries

Le touriste d'un jour, c'est la proix facile. Nous avons testé ce chauffeur, négocié le prix et expliqué l'excursion souhaitée.
A l'heure dite, notre petite famille débarque et attend devant l'auberge Séraphine.

Photo_230

On attend

      Mais le chauffeur tarde à venir. Enfin, il passe devant nous pour nous dire qu il revient nous chercher dans tres peu de temps. C est plutot au bout de 20mn qu il repasse et oh surprise, il y a toute une troupe  dans son bus. Ca sent le coup fourre mais que faire. Nous nous joignons a des touristes canadiens qui viennent de debarquer d un  transatlantique qui repart ce soir-même de Castries. Et au lieu de notre programme, nous allons faire le tour de St Lucie.  Cela aurait pu être très bien. Et bien non ! c'est du tout loupé car le tour de l'île va se faire d une facon bien particuliere, par les sommets, avec l arret  quelques minutes pour les photos, ,precisement aux endroits ou sont postes les vendeurs de T,Shirt, artisanat etc, enfin c est du circuit trompe- couillon parfait, fatiguant, sans interet, les plus beaux sites de St Lucie y passent comme sur du papier glacé.

P3030019

 

 Vue d'en haut. Rebecca avec son papa et son doudou.

     Mais c est commme voir Paris du haut de la Tour Eiffel sans apres s introduire dans ses quartiers, ses boulevards, ses recoins fameux et intimes. Tout est impersonnel meme la foret tropicale qui defile sous nos yeux. Les Canadiens regardent a peine. Certains s endorment ou bavardent avec nous avec leur fort accent du terroir.

12 

C est barbant.

Rebecca en profite pour dormir dans les bras de sa Mamie. 

12_B_Dodo
Dans les bras de sa Mamie

  EV prend a part notre chauffeur et lui passe un savon. A la Souffriere, a l heure du repas de midi, elle lui declare que nous irons dans un petit restau que nous connaissons et qu il nous reprendra apres. Au moins, avoir un peu de liberte et montrer un endroit sympa, hors des circuits touristiques.
Le petit restau de La Souffriere est plutot une cantine menee de main de maitre par trois matrones qui servent des assiettes repas debordantes de bonnes choses, viandes diverses cuites au barbecue, patates douces, bananes plantain, du creole et du local.

13_Restau_creole

restau créole

    On deguste tout cela sur des tables dans la lumiere tamisee d une pergola ou pendouillent les fils rouges d une plante couvrante. Enfin, quelque chose que nous avons décidée. Enfin relax. Mere et fille en profitent pour regagner leur intimite et se font de charmants petits duos.


13B_sous_la_pergola

 Petits duos

14_Pergola

    Retour sur Castries, toujours par les sommets, toujours arrets minutes. Nom d une pipe, ce chauffeur, il nous a bien abuses.  Mais nous sommes tout de meme contents d'être ensemble, de nous regarder, de nous parler.