Il est temps maintenant de quitter Castries. Direction Marigot Bay ou nous pourrons nous baigner et jouir d 'un tres beau paysage. En route donc. Notre gendre s 'est change en bon marin, vareuse et regard tenebreux sous lunettes de soleil.

Photo_366

Rudy à la vareuse

     Pour la petite, c est la première sortie en mer. Et ce n est pas un problème. Il fait un peu frais mais la mer est plate, au vent de l'île. Marigot bay n 'est qu à 5milles de Castries. Nous y serons tôt et pourrons mouiller avant le grand rush de l' après-midi.  De plus, autant l 'initier de suite à la barre, en compagnie de son papa. Elle adore.

Photo_356

A la barre toute

    Marigot bay : repaire de corsaires, repaire de milliardaires. Peut-être cela va t'il de pair ?

Vue d'en haut, cela donne côté lagon, comme un éclat bleu dans un écrin de verdure,

Marigot__6_

Le lagon

Vue d'en bas, c 'est beaucoup plus sophistiqué, avec une entrée où les bateaux sont au mouillage, dont le Papadjo, 

Marigot__7_

Le mouillage

    une langue de sable bordée de cocotiers où Rebecca va faire des châteaux de princesse en compagnie de sa mamie, dans le seul espace où il n'y a pas de transats payants.

Marigot__8_

la plage

et pointe du doigt, en petit maillot 19OO, le bateau qui passe. Et il en passe : les gros catamarans noirs de touristes pour des arrêts minute baignade, plongée, photos. Bondiou, quelle est mignonne !

Photo_352

    Le décor est planté dans ce petit paradis peuplé par  des stars américaines qui fréquentent la marina ultra-chic et l'hôtel 5 étoiles avec piscine et le toutim incorporé, laissant au bord de leur yacht, un marin de quart arborant le T.Shirt du propriétaire avec un naturel qui en impose.

Marigot__1O_

Le Signe

Que fait la famille Toutlemonde dans cet univers :
Elle arpente les pontons entre la marina et l 'hôtel,

marigot_9_
Famille Toulemonde

prend un apéro au café du lagon, 

Photo_407
Piton oblige

     et surprend l'inoubliable coucher de soleil à travers les cocotiers.
coucher de soleil pour tout le monde

Marigot__1_

     Imaginer comment cet endroit magnifique avait pu l etre d autant plus avant l occupation immobiliere des collines et du bord du lagon fut notre seule folie. Qu elle est- elle en comparaison avec la frenesie touristique qui s empare de St Lucie et avilie ses beaux reliefs.

 Apres deux jours de ce bon et noble traitement, nous reprenons le large
pour rejoindre la Soufriere.