île de Tobago/ 24.O1.O8 au 31.O1.O8

    Cela fait bien une semaine que nous sommes ici, dans ce mouillage  de Man of War Bay. Papadjo s'est niché dans la baie des pirates près de la plage des perroquets. Il est tout environné par la forêt tropicale qui descend, tel un décor de tapisserie ancienne, vers l'eau émeraude de la baie, avec tout un mélange de vert ponctué du jaune tendre de certains arbres et de l'orange éclatant des grands arbres "immortel".

1_De_l_orange__clatant

De l'orange éclatant

    Les premières lueurs du jour donnent le départ d'un concert aussi bref que puissant de caquetement de perroquets verts. Puis c'est le tour des Chacalalas, oiseaux emblèmes de l'île, aussi appelés "coqurico", comme leur chant qui rappelle celui de notre coq national.

2

  Chacalala sur son arbre perché

      On peut alors jeter un coup d'oeil dehors. Le pélican de service est déjà à son petit déjeûner tandis que les bandes de perroquets partent haut dans le ciel, par petits couples, à la recherche du leur, rivalisant presque avec les frégates noires qui tournoient inlassablement à la recherche du poisson-proie. Tiens en voilà même un qui saute, le pauvre pour échapper à plus gros. Et il saute, il n'en finit pas de sauter et les frégates s'approchent en spirales de plus en plus menaçantes. L'une d'elles l'absorbe dans son dernier soubresseau.

Papadjo_dans_la_baie

Papadjo dans Man of the war bay

    Voilà, pour le décor et l'animation du haut. Mais un plouf s'impose dès notre arrivée et les fonds sous-marins qui s'offrent à nous sont de toute beauté avec des poissons multicolores et bien sûr le poisson perroquet, se faufilant entre les coraux "alveoles" et différentes herbes sous-marines très colorées. Ca, ce sont des vacances ! boudieu; On va pouvoir se reposer de tous les travaux effectués au Surinam. Penser autre chose que la maintenance du bateau. Et puis, il y a cette petite bourgade de Charlotteville, au fond de la baie, avec son ambiance si cool, si relax  peuplée des locaux qui sont de descendance africaine, qui parlent l'anglais plus rapidement que les anglo-saxons et qui portent les prénoms de la famille royale d'Angleterre. Il y a aussi quelques touristes américains ou suédois sans compter la bande de yatchmen dont nous faisons partie.

4

Vue de Charlotteville avec les bateaux de pêche

           Le local part à la pêche le matin et ramène son poisson à la petite criée du coin. C'est là que nous faisons la queue parmi les grosses mama pour acheter du thon ou du King fish, pas au kilo mais au pound (Tobago est une ancienne colonie anglaise) : poisson frais pêché, réellement un délice. De temps à autres, un pêcheur appelle à la conche ses clients et propose près du débarcadère des caisses entières de dorades royales et autres beaux poissons.

5_Zidane_est_ici_un_h_ros

Zidane est ici un héros.

       En revenant vers le débarcadère, Charles nous avertit qu'il y a du pain frais pour nous et que ce soir, il y a barbecue party dans son petit restau. On y sera comme bien d'autres. Avant de retourner au bateau, nous décidons de passer prendre de l'eau de rivière   sur la plage des perroquets. Il y a de la houle et ça fracasse dur sur la plage. - Evelyn, tu as bien compris, dès que je te le dis, tu te mets à l'eau et tu hales le dinghy" Mais nous arrivons bien vite sur le fait de la vague et stupidement, comme fascinée par la vague qu'elle voudrait pouvoir retenir, Ev jette le plomb de l'amarre à l'eau, s'élance dans l'eau et tire une embarcation qui est déjà retenue par l'arrière; La vague fracasse, se déverse dans l'annexe, soulève le moteur et Ev voit Hervé en déséquilibre qui essaie de sau sauver son moteur tout neuf. Matthieu, un local, vient au secours et nous hissons l'embarcation. Hervé arrive le moteur dans les bras. Alors, alors, Ev s'en prend une très bonne. Ca dure, ca dure.  Hervé "gueule" : mais enfin Evelyn, tu as fais exactement le contraire de ce qu'on avait décidé". Il faut bien avouer sa stupidité et dire que maintenant on a bien compris la leçon. Mathieu est un charmant garçon. Il tire sa subsistance en vendant quelques bananes et en proposant des transats aux quelques touristes qui fréquentent sa plage, dont la bande de Suédois que nous connaissons déjà. Après la corvée d'eau dans la rivière, il faut repartir. Mais comment ? Les vagues sont toujours aussi fortes. Mathieu et un de ses copains pêcheurs viennent à la rescousse. On mettra d'abord le dinghy à l'eau avec le moteur à l'intérieur. Hervé montera et s'éloignera à l'aviron. "Comme pénitence, Ev, vous raménerez tout le barda à bord, à la nage" "Oui, Seigneur, mais avec des palmes".(certes pas les palmes académiques). Les trois hommes se saisissent du dinghy et le mettent à l'eau entre deux vagues. Hervé l'enfourche et s'éloigne. Ouf, le moteur est sauvé. Au tour d'Ev qui, sous le regard amusé de la bande des suédois, va effectuer un ballet aller-retour avec les palmes du Capitaine, le tonneau étanche, la caisse qui contient la serviette de bain et autres babioles et qui, miracle, flotte. Super les pénitences, c'est tonique. On en redemanderait. Ainsi, Ev a bien racheté l'erreur et son Capitaine lui offre le soir la bière traditionnelle chey "Lyda", une bien grosse et sympatique mama, dans un minuscule petit bar, si petit que les Suédois, toujours eux, s'installent dehors sur le muret devant la plage. 6. près de chez Lyda. Et tout ce monde sympatise. Au fond, ici, c'est aussi une grande famille. On finit par tous se connaître, locaux et autres.

6_dans_le_village

      On y prendrait facilement racine comme Virginia et son mari, américains qui ont construit ici ou comme Max et sa bande qui viennent depuis des années. La petite-fille de lyda commence à nous connaître et est fascinée par Hervé, son chapeau et ses lunettes que ce dernier a bien du mal à défendre.

7_La_petite_fille_de_Lyda

La petite fille de Lyda

     Avec Mathieu, nous avons décidé d'explorer la jungle. Depuis tout petit, il en connaît tous les recoins; un beau matin, nous accostons la plage des perroquets où il nous attend.

7_bIS_Ev_fra_che_avant_le_bush

Ev, fraîche pour le bush.

    Puis nous montons à sa suite et pénétrons dans la forêt. Les perroquets, les chacalalas et les queues jaunes donnent leur concert incessant tandis que nous avançons entre les haies de bambous ou d'ambroisie, ces superbes fleurs tropicales que l'on voit aussi dans la jungle du Surinam.

8

Dans le bush

    Mathieu connait les plantes, par exemple la fougère qui tatoue, l'herbe qui se contracte au toucher, l'herbe succulente à gout de citron pour assaisonner les sauces, les herbes pour le thé etc etc.

9_Ev_et_Mathieu_tatou_s

Ev et Mathieu tatoués par la fougère.

     A force de monter, on finit par arriver au point de vue sur la baie et sur les îles St Gilles.

10_Iles_St_Gilles

     Halte, sandwiches et sérénité dans la brise qui vient du large et nous rafraichit. Les grands arbres orange se découpent dans le ciel bleu.

10_BIsJungle_pleinede_couleur

jungle pleine de couleur.

    Et pour la descente nous avons le choix entre une route goudronnée (burk) ou un raccourci. C'est ce dernier que nous prenons. Aie, Aie, Aie ! ce n'est pas pour touristes aseptisés mais enfin nous voulions la jungle, nous l'avons et Mathieu, le coupe coupe à la main, aide Ev sur la pente argileuse et raide.

11

Orchidées en fleurs dans les arbres

    Retour à la plage des perroquets où nous lavons dans la rivière nos habits et nos chaussures crottées. On est fourbu mais tellement plein de bonne énergie que ça va barder au carnaval de Scarborough la semaine prochaine. Au fait, quel costume allons nous endosser ? Herv en seigneur tout puissant et Ev en pénitente ? ou bien Herv et Ev en paréo des îles, tout plein de perroquets et de chacalalas ?

12_Coucher_du_soleil_dans_la_baie

  coucher du soleil dans la baie