ITACARE II.

Merveilleux mouillage/En pirogue sur le fleuve/ Le tunnel des esclaves/Explorateurs ?

Et enfin, nous voici au mouillage.

6C_Papadjo_au_mouillage_vu_des_bancs_de_sable

6C : Papadjo au mouillage vu des bancs de sable.

Que dire de cette baie d'Itacaré :partout où le regard se pose , il se réjouit et s'émerveille. Le fleuve commence sa course vers l'intérieur déposant d'un côté des bancs de sable que continuent 4O km de plages bordées de mangrove et de l'autre , cette baie admirable surmontée de petites collines  à végétation tropicale.

7

7. Papadjo au mouillage

 

La ville est là, tapie dans la verdure et ne se devine que par ses petites habitations colorées de rose, de jaune et de bleu.

8B

8B. La ville vue du mouillage.

Nous rêvons.
Comme bien du monde ici, les surfeurs, les voyageurs de toutes nationalités qui sont tombés sur le charme de l'endroit.

9

9.kms de plage devant nous.

 

"Un tel, nous raconte-t'on, est arrivé à Itacaré pour une petite semaine. La semaine qui suit, il était encore là. Et à chaque fois que nous le rencontrions, le croyant déjà parti, il avait un grand sourire et nous disait toujours la même chose : encore une petite semaine ! Enfin, il se décide tout de même pour le départ et donne une grande soirée d'adieu. Cependant, deux jours après, il est encore là et avec le plus grand des sourires, il nous dit : encore une petite semaine!

10

10.Première baie d'Itacaré.

Et nous, nous n'allons en fait y rester qu'une petite semaine car le destin va nous presser dehors. En attendant qu'il montre son visage, nous jouissons des lieux avec intensité.

11

11. Hervé en pleine forme.

Dès le lendemain, sortie pirogue sur le fleuve en compagnie d'une française, Virginie et de son copain Katis qui a emprunté l'embarcation pour la journée.

12

12. Hervé et Virginie avant embarquement.

Alors, là c'est vraiment extra. Nous filons au ras de l'eau dans le décor de ce fleuve splendide et empruntons ses ramifications où la mangrove couvre l'eau en grande partie.

13

13. Dans la pirogue manoeuvrée par Katis.

Pique-nique sous la paillote d'un établissement de bord de l'eau et farniente dans les hamacs.

14

14. Vue des hamacs.

Exploration dans la jungle pour découvrir que la chute d'eau à voir est aussi d'un accès à payer fort cher. Nous rebroussons chemin.

15

15. passerelle dans la mangrove.

 

Une famille de pêcheur prend le soleil devant une case misérable. La femme est jeune, jolie et encore enceinte. Un sourire illumine son beau visage alors que je les prend en photo, avec leur permission.

16

16. La case de la jolie femme.

Et nous filons ailleurs avec notre pirogue, passant tout près de ce qu'on appelle ici, le tunnel des esclaves. Virginie nous raconte que ce tunnel leur permettait de s'échapper des plantations de cacao et d'accéder directement au fleuve, sans être repérés.

17

17. Le tunnel des esclaves.

Le vent s'est levé avec vigueur et la pirogue,  se faufile dans le labyrinthe protégé de la mangrove pour remonter sur Itacaré.

17B

18b.La mangrove.

Katis rejoint le fleuve juste en face de la baie et nous filons pour rejoindre le ruisselet qui mène sous la mangrove jusqu'à son quartier.

19

19. sous la mangrove.

Virginie veut nous montrer la petite maison qu'elle construit là. Nous finissons autour d'une bière dans un café du coin cette superbe virée dans le fleuve. Après cette virée en pirogue, on se sent comme des explorateurs

21

20. Les nouveaux explorateurs.