Avec notre régime de bananes bien accroché à l'arrière, nos deux aloé Vera qui sont en pleine forme avec toutes les pluies et le coupe-coupe à l'abri dans le tiroir, nous quittons Cairu pour aller vivre un temps très fort dans un petit village indien du nom de Tapuias.

P3160025
Un fleuve avec du poutou-poutou !


En fait, rien ne nous y orientait car notre guide nous recommandait le village d'en face, Caravielhas de Tinhare, réputé pour ses pontons flottants de dégustation d'huitres et un certain Geni, pêcheur de crevette et pilote pour les voiliers dans ces eaux difficiles d'accès. D'ailleurs notre parcours jusqu'à ce village fut assez mouvementé vues la sinuosité du chenal et la crainte de s'enliser. Il parait qu'Evelyn n'était pas à toucher avec des pincettes surtout lorsqu'Hervé, le préposé à la navigation, blaguait à la radio, aux moments critiques, avec ses amis canadiens du réseau du Capitaine.

P3120014
Evelyn a l'air pourtant en pleine forme ! mais c'est après!


Dès l'arrivée au village, une pirogue se dirige vers nous avec le fameux Géni qui nous fait mouiller à perpète mais bien en face de son ponton flottant.
     De suite, nous flairons le margoulin. Il n'est question que de venir manger chez lui, acheter crevette, huitres et compagnie. Tout ce qui est monneyable est annoncé et répété à la façon d'une roulette de casino avec force bogborigmes et parlé petit brésilien si bien qu'on est forcé de lui dire de parler normalement sa langue.
Nous avons très vite compris  et levé l'ancre pour le village d'en face, Tapuias situé au confluent des fleuves Una, Inferno et Patos.

P3130002__21_
Pointe des Cocotiers à Taipas

    Et là, tout change : C'est comme une paix qui nous enveloppe dans ce petit bout de terre bien vert d'où s'élance de superbes cocotiers sur fond de manguiers chargés de fruits, cachant à demi les petites maisons et les deux Eglises.

P3130002__19_
unique rue de Taipas


le village compte 58 habitants descendants d'indiens portant le même nom, des gens adorables avec lesquels il fait bon de s'arrêter et de bavarder un moment; quand nous voulons acheter du poisson, on nous le donne et tout est à l'avenant. Le village vit de la pêche et de la cueillette d'huitres de mangrove ou cultivées dans des parcs à fleur d'eau.

P3130002__23_
une vie toute pacifique


De suite,j'envoie Hervé acheter deux douzaines d' huitres pour le repas. De la rive, je le vois discuter avec Antonio, un vieux pêcheur qui nous a pris en affection. Hervé demande ses deux douzaines d'huitres. Antonio lui propose deux kilos. Hervé acquiesce pensant que ce sont des huitres avec la coque. Et en fait, tout ébahi, il reçois deux paquets de un kilo d'huitres décortiquées et congelées, ce qui correspond à grosso modo, une bourriche d'huitres pour chaque paquet (8réals chaque paquet ce qui correspond environ à 3euros) et il revient à bord avec sa cargaison.

P3130002__20_
c'est le bateau de notre ami Henri Deus de St-Antonin


    Deus, Jupiter et Saturne ! que faire de toute cette quantité ! On en a mangé, en sandwich, crues au citron, à l'oignon et on en a fait six petits bocaux de conserve qui serviront dans les jours de disette afin d' accommoder un risotto ou des pasta. Les femmes parlent d'"energia" et les hommes de bon "viagra". Vus tous les petits bébés du village, on pencherait pour les deux à la fois.

P3130002__32_
Hélène de Taipas avec son bébé


Et, nous n'avons pas fini avec les huitres car Nei, un charmant garçon d'une trentaine d'années nous propose une dégustation à bord de son ponton flottant.

P3150010
Grillade d'huitres sur le ponton de Nei


En fait, il a préparé tout un cérémonial pour nous recevoir et nous allons déguster des huitres cuites sur la braise, un vrai délice. Ca il ne le fait pas pour les touristes de passage qui viennent de Morro de Sao Paulo ou de Boipeba avec des vedettes ultra rapides qui leur font miroiter le fleuve Una en trois heures de temps alors que nous y sommes depuis une semaine. A chacun sa vitesse.

P3150006
Cuisses touristiques sur ponton flottant



De plus, comment voir l'âne passer la rivière si nous ne ceuillons pas l'aube au bon moment

P3170008
Passage d'âne sur la rivière


"Soyez riche de votre temps", c'est ce qu'un sage rencontré,Dieu sait où, a pu nous enseigner.

P3130002__44_
Aube à Taipas