P1010044

Welcome au carnaval

    Ca dure une semaine, une semaine d'enfer, de décibels, de joie, de déhanchements, de relâche de corps et d'esprit. Ca part de 14H l'après-midi jusqu'à 7h du matin avec autant d'ambiance, de rythme, de couleur. C'est grand car cela prend presque un bout de la ville à l'autre, du quartier historique au quartier des buildings.

P1010034

Frénésie et couleurs

    C'est différent et il faut en saisir l'originalité car nous avons déja vu de forts beaux carnavals aux Canaries avec costumes somptueux, représentations fabuleuses. Mais, ici, rien de statique. Tout dans la rue et presque rien sur une estrade. Ailleurs, c'est fait pour spectateurs, payants souvent. Ici, une bande passe avec son orchestre, sa cohorte d'aficionados du même quartier.

P1010059

Banda dans Pelorinho (quartier historique)

    Rien n'est très sérieux, tout est à partager dans le rythme et cela prend. Point de ridicule à remonter la rue en pas dansant, à piétiner la place dans le déhanchement. Pas de problème si on montre un peu ou beaucoup de son anatomie, car ici il fait chooooooooaud !

P1010014

Pero Pompoms......

    Pour tous ! Les vraiment très agés (au niveau du quatrième âge) et ainsi de suite jusqu'à la cohorte des bébés qui font  la nuit sur le bras des parents, sombrant mollement dans les rêves la plupart du temps. Aucun ne pleure si éveillé. Il y a tout à voir, à toucher, à comprendre.

P1010062

bébé carnaval

    C'est tout couleur, du noir, très noir au blanc bien blanc avec entre une palette de tous les métissages. Mais, tout de même, l'Afrique domine.

P1010052

Monsieur Carnaval est Africain !

    Madame Carnaval, c'est beaucoup de grossegrosses mamas en costumes de l'époque coloniale(d'esclaves, vraisemblablement)

P1010026

Mama Africano-Brésilienne.

    Avec un rappel certain et vivace de l'époque de l'esclavage

 

    C'est bien policé avec des gorilles armés jusqu'aux dents perchés sur des petites guérites tous les cent mètres, sans compter la police sur pied. Dans les quartiers dits modernes, d'énormes camions, de plus de 5O mètres de long et souvent  équivalents à deux étages de maison, pénétrent lentement la foule, avec juchés très hauts, orchestre endiablé et chanteurs s'égosillant.

P1010010

Police et Carnaval

Et, c'est ponctué par le blanc et le bleu des inombrables fils de Gandhi qui sillonnent la foule, dignes, pacifiques, magnifiques. Dans un pays où l'insécurité est dominante, c'est peut-être l'espoir. Plus ils seront nombreux, moins les voleurs, les tueurs menaceront !

P1010013

Fils de Gandhi et Hervé aussi !

    C'est un grand déballement de l'humanité. On a vibré, participé, beaucoup aimé.